Voici une partie de la chronique à retrouver en intégralité sur le site World of Music :

Paris’Click s’est formé en 2011 dans la capitale et a déjà deux albums à son actif: [RESET] sorti en 2013 et plus récemment Assassine Logique, que je vais tenter de vous chroniquer ici.

Voici donc mon avis en quelques phrases sur les 13 pistes de l’opus:

20H: Une instrumentale d’introduction lors de laquelle on assiste à un sommaire de JT sur une musique de fond mi-sombre mi-classique. Le texte est d’actualité, c’est un très bon démarrage.

Assassine Logique: Le titre éponyme du disque. On a ici une instrumentale qui semble toute droite issue d’une sorte de fusion entre Muse et Placebo. Les refrains sont chantés, et les couplets sont parlés. Encore une fois, le texte critique la société telle qu’est actuellement.

Insoumis: Un morceau que j’ai trouvé un peu basé sur la même structure que la piste précédente, même si celle-ci tend plus vers l’univers de Muse.

Trash Me-If You Can: Une très bonne chanson avec des sonorités qui me rappellent un peu Arcade Fire.
(…)
Au final, Paris’Click a réussi son pari avec ce 2ème album: celui de faire un disque sur notre société actuelle. Car oui, les chansons d’Assassine Logique sont toutes liées entre elles par la même histoire, et le récit est très bien travaillé.

Si vous ne connaissez pas Paris’Click, foncez écouter cet album. Vous ne serez pas déçus!

Share This